Dawa sur France 3 Alsace

A l’occasion des troisième Assises du Journalisme à Strasbourg, la responsable de l’atelier Dawa a été invitée sur le plateau de France 3 Alsace pour participer au débat sur « Quelle diversité pour l’information? », en compagnie de Rachid Arhab du CSA, Yazid Sabeg, commissaire à la Diversité et à l’égalité des chances…

 Regardez !

http://alsace.france3.fr/evenement/index.php?page=article&numsite=2459&id_article=12992&id_rubrique=5918

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

L’invitation des Assises du journalisme à Dawa

Pour la deuxième année consécutive, les Assises du journalisme (http://www.journalisme.com/)  ont invité Dawa pour parler de l’atelier de Bobigny.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

MICHAEL JACKSON BETE DE SCENE, BETE DE FOIRE

« MICHAEL JACKSON EST MORT »… A peine les médias du monde entier ont-ils relayé la stupéfiante nouvelle de sa disparition le 28 juin 2009 que commentaires et documentaires abondent pour mieux analyser le parcours de ce jeune prodige, à la fois auteur-compositeur-interprète, danseur-chorégraphe, poète et homme d’affaires noir américain.

Né le 29 août 1958 à Gary dans l’ Indiana et septième d’une famille de neuf enfants, il commence sa carrière à 6 ans au sein des Jackson Five sous la houlette de son père Joseph qui le manage dans la violence et lui vole à jamais son enfance. 1- Les Jackson Five en 1970

1971 marque les débuts de sa carrière solo et de son irrésistible ascension vers un succès planétaire et sans limite, « connu même par les Aborigènes d’Australie » comme le souligne Philippe Manœuvre, critique musical et rédacteur en chef au magazine Rock & Folk. Les albums Thriller (1982) et Bad (1987) le consacrent définitivement, mais l’excluent –sans motif connu- du cercle des Témoins de Jéhovah dont sa mère est également adepte.

2- Album Bad en 1987

Ses blessures d’enfance et sa célébrité précoce accélèrent sa névrose. Atteint du syndrome de Peter Pan (refus du monde adulte), il se lance alors dans une course effrénée au bistouri jusqu’à en devenir méconnaissable.

 

3- M.Jackson en 2003Ce nez épaté qu’il ne supporte plus et lui rappelle son père, cette peau noire -atteinte, selon la rumeur, de vitiligo- qu’il fera blanchir. Une mutation qui servira ses objectifs : renoncer à sa négritude et casser les clichés de chanteur black de la communauté noire. Et le moment de transmettre son message d’universalité lorsqu’il tourne Black or White en 1991, premier clip à utiliser la technique du morphing (du grec morphê, forme : Méthode de transformation en image de synthèse)

http://www.clips-music.com/michael-jackson/michael-jackson-clips/michael-jackson-black-white.htm

Mais sa vie privée le rattrape et c’est le début de la déchéance pour ce Roi de la Pop -ainsi baptisé par son amie l’actrice Elisabeth Taylor. En 1993, le chanteur est notamment accusé d’abus sexuel sur mineur par un enfant de 13 ans mais un accord de 22 millions de dollars signé avec la famille de l’enfant met fin à l’affaire un an plus tard. Quelques mois après, Michael Jackson épouse la fille du demi-dieu Elvis Presley, Lisa-Marie, pour un mariage qui durera moins de deux ans. Jackson se remarie le 15 novembre 1996 avec Deborah Rowe, infirmière en dermatologie qu’il connaissait depuis 1981. Il a un fils avec elle, Prince Michael Junior, et une fille appelée Paris Katherine Michael. Michael et Deborah divorcent le 8 octobre 1999. http://culture.france2.fr/musique/actu/Michael-Jackson-et-les-femmes-55694086.html

Depuis son acquittement en Californie en 2005 au terme d’un retentissant procès pour attouchements sexuels sur mineur, Jackson a vécu quasiment retiré du monde, notamment à Bahreïn et à Las Vegas. Converti à l’Islam depuis novembre 2008 et endetté -malgré son alliance avec Sony et les 75 millions de $ en royalties (droits d’auteurs) qu’il perçoit annuellement- le chanteur annonce le 5 mars 2009 à Londres qu’il donnera une série de concerts en juillet. Mais comment croire en son retour alors qu’il n’est plus que l’ombre de lui-même, dissimulé derrière de grandes lunettes noires… Et son destin le rattrape. Le 28 juin, en proie à l’appréhension de revenir sur scène, Michael succombe à un arrêt cardiaque à l’âge de 50 ans. Les médecins légistes le découvrent décharné et presque chauve, victime d’une coûteuse médicalisation savamment entretenue par le Docteur Conrad Murray. La responsabilité de ce dernier fait encore polémique à ce jour. Les funérailles publiques de Michael Jackson pourraient avoir lieu mardi 7 juillet au Staples Centre de Los Angeles, affirme le Los Angeles Times.

L’entrée aux funérailles, qui devrait coûter plusieurs millions de dollars aux organisateurs, pourrait même être payante : 25 $ (soit 18 €) le billet. http://www.radaronline.com/exclusives/2009/07/exclusive-family-fight-led-jacksons-drop-charging-fans-memorial-service Clou du « spectacle » : selon le quotidien Mailonline, Michael Jackson aurait demandé au Docteur Gunther von Hagens d’être plastiné (siliconé) et placé à côté de Bubbles, son chimpanzé disparu il y a quelques années, pour être exposé au Body Worlds & Mirror Of Time au Centre O2 de Londres, là où il avait prévu de faire son grand retour sur scène !

http://current.com/items/90288797_michael-jacksons-body-set-to-be-plastinated-according-to-mail-online-newspaper.htm

Sylvaine Reynaud

Poster un commentaire

Classé dans Dawa culture

La paix, version Netanyahu : mais où est l’Etat palestinien ?

netanyahuLe discours du Premier ministre israélien, prononcé dimanche 14 juin, est loin d’avoir satisfait le monde. Benjamin Netanyahu s’est déclaré en faveur d’un Etat palestinien démilitarisé et contre le droit au retour des réfugiés et l’arrêt de la colonisation, un des principaux obstacles à la création d’un quelconque Etat. Des conditions intenables pour l’Autorité palestinienne, qui appelle Israël a changé de cap.

Imaginez Israël, première puissance économique et militaire régionale et vivant aux côtés… d’un Etat palestinien démilitarisé. En d’autres termes, sans armée, dépourvu du contrôle de ses frontières et de ses espaces aérien et maritime, eux-mêmes assurés par l’Etat hébreu. Un Etat palestinien sans Jérusalem(-est), restant ainsi la capitale « indivisible » d’Israël. Ce dernier continuera sa « croissance naturelle » – son expansion coloniale, soit dit en passant- en Cisjordanie, morcelant ainsi les terres des Palestiniens. En revanche, les réfugiés le resteront à jamais, Israël leur refusant tout droit au retour en Palestine de 1948 car ils mettront « en péril » le caractère juif de l’Etat.

Voilà le « shalom », la paix qu’imagine Benjamin Netanyahu à la lumière de son discours prononcé (et très applaudi) dimanche 14 juin à Tel-Aviv (Israël). Celui-ci fut le premier de politique étrangère depuis son élection en février dernier. On peut lire dans les journaux et sur la toile que le dirigeant israélien a « accepté l’idée d’un Etat palestinien », qu’il a fait un « grand pas en avant » vers la paix… Le discours « très attendu » a plutôt confirmé, pour les Palestiniens et leurs défenseurs, qu’Israël n’a pas l’intention de reprendre les pourparlers de paix d’aucune manière. Les récents appels de Barack Obama à la création d’un Etat palestinien viable et souverain restent lettre morte.

Zéro marge de manœuvre pour les Palestiniens

Pour ne pas froisser son ami israélien, Obama a parlé d’un « important pas en avant ». Quant à Bernard Kouchner, il a salué, dimanche, « la perspective tracée » par Israël. De la diplomatie, dites-vous ? De quelle perspective et quel pas en avant parle-t-on ? Aucune des conditions émises par les dirigeants et chefs politiques palestiniens et pas même de l’actuelle administration américaine n’ont été satisfaites.

Ainsi, au gel de la colonisation en Cisjordanie, illégale du point de vue du droit international, auquel Obama a insisté, Netanyahu a enfin dit « non », évoquant le principe de « croissance naturelle » des implantations existantes.

Le discours a vite été dénoncé par Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité palestinienne, et le Hamas. « Les propos de Netanyahu ont sapé toutes les initiatives, paralysé tous les efforts en cours et défié les positions palestiniennes, arabes et américaines », a déploré Nabil Abou Rdainah, porte-parole de M. Abbas. Ce dernier s’est tout naturellement refusé à la reprise des négociations avec Israël tant que son gouvernement n’aura pas cédé à la solution de deux Etats viables et indépendants. La paix au Proche-Orient, décidément, ça ne sera pas pour demain !

Hanan Ben Rhouma

Poster un commentaire

Classé dans Le monde s'éclate

Tout Bobigny était là…

DSC01096

Dimanche 14 juin, l’été a fait son apparition à Bobigny. Coup de chance, ce jour-là la Ville invitait ses citoyens pour la fête annuelle.

Elle leur a déroulé le tapis vert sur toute la rue principale du centre ville, prolongeant ses vastes jardins suspendus.

Là, à travers les dizaines de stands, les fontaines, les guirlandes, on découvrait la richesse associative de Bobigny.

Dans la ville ainsi transformée, des centaines, des milliers de balbyniens et d’amis des villes voisines ont fait honneur à cette invitation.

Les gens déambulaient en famille, entre amis, en couple, ou seuls à la recherche de leurs amis, chacun apportant sa touche de couleur à cette immense fresque cosmopolite et vivante.

A chaque pas, des odeurs de plats alléchants et variés venaient nous tenter, tout en nous entraînant vers des horizons toujours plus lointains.

Rachida Achibane, Josepha Darboux et Maëlle Loussasa / Photos de Rachida Achibane

Rachida Achibane

  • Rachida Achibane
  • Rachida Achibane
  • Rachida Achibane
    Rachida Achibane

    Poster un commentaire

    Classé dans Dawa city

    Rire jaune pour « Dieudo » aux européennes

    dieudonné 2Avec seulement 1,30% des voix récoltés en région francilienne aux élections européennes du 7 juin, le comédien Dieudonné n’a pas su rallier l’opinion publique à sa cause anti-sioniste. L’image négative d’antisémite lui a trop collé à la peau.

    Le buzz autour de sa liste anti-sioniste n’a finalement pas fonctionné. Echec cuisant pour Dieudonné M’Bala M’Bala et ses colistiers. Les élections européennes du 7 juin ne lui aura pas autant porté chance qu’Europe Ecologie, qui a récolté près de 16% des voix et l’a situe à quelques décimales près du Parti socialiste.

    A côté, le comédien n’a lui obtenu que 1,30% des voix en Ile-de-France, seule circonscription française pour laquelle il s’est présenté. Une pointe de 2,83% a même été enregistré en Seine-Saint-Denis mais aucun des candidats qui se sont présentés sur sa liste n’ont obtenu un siège d’eurodéputé.

    Un front anti-sioniste antisémite ?

    Malgré ce résultat, sa liste aura au moins fait parler d’elle et relancer un débat sur les limites de la liberté d’expression. En effet, depuis qu’il a annoncé sa candidature, en mars dernier, Dieudonné s’est mis à dos, encore une fois, la majeure partie de la classe politique et nombre d’associations tels que le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié des Peuples (Mrap), qui le considèrent comme antisémite sous couvert d’anti-sionisme. En intégrant dans ses rangs Alain Soral, membre du FN jusqu’en février 2009, Dieudonné a confirmé son virage vers l’extrémisme, entamé depuis quelques années.

    Humoriste et acteur à succès dans les années 1990, l’ancien comparse d’Elie Semoun avait tout pour plaire jusqu’à ce qu’il fasse de la politique. Ses vraies premières armes, il les fourbit lors des élections européennes de 2004. Candidat au sein de la liste Euro-Palestine, il n’a pas réussi à se faire élire. En s’éloignant de ses anciens colistiers, il s’est rapproché de l’extrême droite jusqu’à s’afficher en novembre 2006 avec Jean-Marie Le Pen au Bourget. « Mieux » même puisque l’humoriste est allé jusqu’à demander au chef historique du Front national (FN) d’être le parrain de sa troisième fille. C’est chose faite depuis près d’un an.

    L’actuel échec de la liste anti-sioniste a au moins fait un heureux. Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) s’est dit « réjouit », ce lundi 8 juin par communiqué, du faible score obtenu par la liste anti-sioniste conduite en Ile-de-France par Dieudonné aux élections européennes.

    Parallèlement à ces élections, le parquet de Paris a ouvert, le 4 juin, une enquête préliminaire à l’encontre de Dieudonné pour « injures antisémites » à l’encontre du journaliste Pascal Bernheim, traité de « riche producteur juif genevois ».

    Voici l’extrait vidéo incriminée : http://www.dailymotion.com/video/x9fw8t_dieudo-vs-bernheimmpeg1_fun

    Ce dernier l’avait traité de « nègre » sur la chaîne publique suisse TSR, ce qui lui a valu une plainte du comédien pour discrimination raciale… classé sans suite. L’affaire est en cours. Dieudonné – Dieudo pour les nostalgiques – n’a pas fini de faire parler de lui.

    Hanan Ben Rhouma

    Poster un commentaire

    Classé dans Dawa Politik

    L’errance des Roms de Bobigny (1)

    Rachida Achibane

    Rachida Achibane

    A l’intérieur du gymnase, plusieurs femmes roms s’activent à balayer, alors que certains dorment déjà et que d’autres continuent de jouer. Depuis la mort tragique du petit Diego, samedi 23 mai, dans un entrepôt près du canal de l’Ourcq à Bobigny, plusieurs familles Roms se retrouvent héberger provisoirement dans le gymnase Henri Wallon par la mairie de Bobigny.

    Rachida Achibane

    Rachida Achibane

    Depuis 3 jours, ils sont entassés les uns sur les autres « près de 440 personnes » nous disent-ils. La mairie a mis en place très peu de moyen. Ce qui leur sert de lit, ce sont des tapis de gymnastique. Et alors qu’ils ont tout perdu dans l’incendie, ils sont obligés de se débrouiller seuls pour trouver de la nourriture et des vêtements. De leurs affaires personnelles, ils ne leurs restent visiblement que des sacoches que les femmes gardent précieusement autour du cou.
    Le drame a eu lieu samedi, vers 13 h 00 lors d’une explosion de bouteille de gaz, alors qu’une famille préparait son déjeuner dans une caravane. D’après Christian, 18 ans, (un rescapé de l’incendie) « le feu s’est propagé en quelques minutes en brûlant tout sur son passage ». Lorsque les secours sont arrivés, l’entrepôt était quasiment brûlé et les Roms avaient déjà évacué sauf Diego dont le corps a été retrouvé sous les décombres par les pompiers. Le cousin de Diego, âgé lui de 15 ans, indique que la dépouille mortelle va être rapatriée dans les prochains jours en compagnie de ses parents afin d’être enterré en Roumanie. Diego était un enfant unique. La famille du défunt est en deuil pendant 40 jours.
    Dans peu de temps, la Mairie de Bobigny va les expulser du gymnase et ils ne savent toujours pas où aller. Ils n’ont plus de caravanes et chercher un endroit décent pour vivre.
    Rachida Achibane

    Rachida Achibane

    Malgré toutes les difficultés qu’ils rencontrent, ils gardent le sourire et l’espoir qu’un jour, ils seront accepter. Avec des rêves pleins la tête comme Christian qui voudrait travailler dans une pizzeria. Vivre dignement, travailler… Actuellement, ce rêve est impossible pour les Roms car ils n’ont toujours pas droit de travailler en France. Ils ne peuvent pour l’instant que circuler…

    Hana Ferroudja

    Poster un commentaire

    Classé dans Dawa city